reseau-inisia-projet-solidarite-spectacle-franco-malgache-institut-robin-vienne

Créer un spectacle franco-malgache

Après deux ans et demi de préparation, 6 lycéennes en Terminale ASSP à l’Institut Robin (38) et leurs trois accompagnateurs, se sont envolés du 7 au 22 avril 2016 à Madagascar , pour un temps riche en rencontre et en créativité.

Le petit groupe de Français a été accueilli à Talata Vohonondry, par les sœurs de Cluny qui dirigent une école-collège mixte de 450 élèves et un orphelinat pour des jeunes filles de 5 à 18 ans.

L’objectif était de vivre dans cette école et de se rencontrer entre les Vasahas (noms donné aux blancs à Madagascar) et les élèves malgaches, afin de présenter en fin de séjour un spectacle franco malgache.

repétition

olivier

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout parier sur la rencontre !

Olivier, un des accompagnants du voyage, et conteur de métier, a permis à travers le jeu corporel, la voix, et le rire, de faire se rencontrer les six jeunes françaises avec la classe de 4ème  (14-17 ans). Les matinées étaient banalisées afin de vivre ces ateliers mêlant contes mimés, danses, chants, et proverbes malgaches.

Les après-midi étaient consacrés à la découverte culturelle et naturelle du pays. Les jeunes Françaises ont pu découvrir les paysages de rizières des alentours de Talata, et l’artisanat malgache dans les villages environnants : entreprises de ferronnerie, fabrication de marmites en aluminium, vannerie, poterie…

Le soir, les lycéennes vivaient un temps de partage à travers des jeux, des danses et des chants avec les filles de l’orphelinat. Après le repas avec les sœurs, venait le temps de l’étude consacré à l’aide aux devoirs, où les jeunes filles ont pu s’initier à la langue malgache

 

ggtggrt

 

Une belle réussite

Le  vendredi de la deuxième semaine, l’après-midi fut consacré au spectacle en présence des parents des élèves. Les élèves français et malgaches ont présenté un mélange de contes mimés, de danses traditionnelles, et de chants, le tout clôturé par un moment de danse à 500 élèves dans la cour de l’école.

Le projet a été une telle réussite que les enseignants malgaches et français ont pris rendez-vous dans deux ans pour prolonger l’aventure.

 

 

Article : Jean-Marie Daru / Solenne Jauffrineau

Photos : Jean-Marie Daru

  • Categories: Grenoble